Téléphone :

(+223)  66 93 45 05
(+223)  76 20 76 64

(+33) 6 26 16 22 06

ABC Alliance Guidimagaremou Onkefi MALI :

Rue 271 Porte 33, Ngolonina Niaréla
Bamako
MALI

ABC Alliance Guidimagaremou Onkefi  FRANCE :

32 chemin des bas campons 

06480 La Colle Sur Loup 

FRANCE

Rechercher
  • bernardbaeyens

Les ouvrages routiers


L'objectif de l'Alliance des Enfants du Guidimaga est de voir se réaliser la ROUTE NATIONALE 21 programmée et promise par l'Etat Malien depuis des décennies.

Les populations ont besoin de cette route pour se développer économiquement et se mettre en sécurité, y compris en période des pluies. Les familles à Bamako, dans le Mali et au delà dans la diaspora ont besoin de cette route pour rejoindre leurs villages.

Mais pour une route, ce n'est pas l'asphalte que l'on voit en surface qui compte mais ce qu'il y a en dessous, le soubassement, qui doit résister en particulier au ruissellement des eaux de pluie !

Certes, le Guidimaga a un climat "sec et semi-désertique", mais quand l'eau tombe du ciel durant la saison des pluies, c'est bien sûr une bénédiction pour la nature mais c'est une catastrophe pour les routes !

Les pistes sont ravinées, les voitures et les camions s'embourbent, les rivières ou plutôt les oueds débordent.

Voici en exemple l'ouvrage actuel à l'oued du village de Boutinguissé:


Carte IGM Boutinguissé



L'ouvrage réalisé par la population tente de ralentir le débit des eaux par un petit barrage en amont pour retenir le plus longtemps possible les eaux et permettre une traversée. Mais quand il y a trop d'eau, c'est impossible comme le montrent ces images (faites en Juillet 2018):



Pour permettre une traversée permanente, saison des pluies ou saison sèche, il faut nécessairement relever la route au dessus du niveau de l'eau, et réaliser un pont, dont le schéma classique est le suivant:



Afin de limiter le coût de l'ouvrage, le choix du meilleur passage pour un pont est celui où les berges sont les moins éloignées les unes des autres, et donc où le passage de l'eau est le plus rapide et le plus profond en général.

C'est tout le contraire du passage actuel où il a été choisi le moins profond pour traverser à gué.


Il faudra tenir compte de ces considérations pour le futur tracé de la route au passage des oueds.

Et en finale, ce sont tous ces "ouvrages d'art" qui préparent l'asphaltage de la route qui sont les plus importants pour que celle-ci résiste et se maintienne dans le temps.

A quoi servirait d'attendre 50 ans une route qui, mal ou vite construite, disparaîtrait en quelques années dans le sable des oueds !...

2 vues